miércoles, 30 de julio de 2014

Tour de France à la Voile 2014: "Courrier Dunkerque 3" gana por 3ª vez la ronda francesa.



Daniel Souben et son équipage remportent le 37è Tour de France à la Voile haut la main devant Groupama 34. C’est la troisième fois que Courrier Dunkerque monte sur la 1ère marche du podium après deux victoires consécutives en 2008 et 2009. Mais cela faisait cinq ans que ce n’était pas arrivé! 
La clé de leur réussite? Leur constance, aussi bien sur les parcours techniques que sur les étapes de ralliement.


Sur les parcours techniques, Courrier Dunkerque 3 et Groupama 34 se sont rendus coup pour coup. Chaque point était âprement disputé dans un duel proche du match racing. Les deux concurrents ont offert des moments de voile exceptionnels, comme à Bréhat où les deux bateaux se sont lancés dans une valse infernale de virements de bords dans le courant et entre les cailloux.
Performant sur les parcours techniques, Groupama 34 est passé à côté de deux étapes de ralliements à gros coefficient. Ces deux contre-performances liées à des mauvais choix tactiques ont coûté cher à l’équipage de Franck Cammas. Cette année, la moindre erreur avait souvent de lourdes conséquences sur le classement général. Grâce à la monotypie des voiles, le jeu était extrêmement serré. Plus régulier que Groupama 34, Courrier Dunkerque 3 a gagné par sa régularité et sa rigueur. Son adversaire, qui a remporté l’édition 2013, était pourtant coriace. Sur la partie Manche, le bateau vert a été skippé par Fabien Henry, douze fois skipper ou chef de projet sur le Tour de France à la Voile avec cinq victoires à la clé, dont une sur Groupama 34 l’année dernière. Franck Cammas, vainqueur de la Volvo Ocean Race en 2012 et élu marin de l’année a pris le relais en Méditerranée. Mais les deux skippers de Groupama 34 et ses redoutables équipiers n’ont pas réussi à déstabiliser l’équipage de Daniel Souben qui a su rester solide malgré la pression et prendre les courses une à une pendant trois semaines. Les Dunkerquois sont restés concentrés jusqu’au bout et n’ont commencé à exprimer leur joie qu’hier, après leur 1ère place à l’issue de l’étape de ralliement Hyères - Nice. Avec 17 points d’avance à la veille de la dernière journée de course, les jeux étaient faits comme le constatait un Franck Cammas déçu.

C’était loin d’être le cas pour la 3ème place. Parti troisième ce matin avec trois points d’avance, Bretagne - Crédit Mutuel Elite est revenu au port 4ème. Le coup est extrêmement dur pour l’équipage de Nicolas Troussel qui avait visiblement du mal à accuser le coup à son retour à terre. Team Oman Sail, en baisse de régime depuis la Méditerranée, se ressaisit le dernier jour et fait chuter les Bretons. C’est le premier podium pour Team Oman Sail sur le Tour de France à la Voile. Sidney Gavignet, skipper, était très ému à l’arrivée. Il a tenu à saluer les énormes progrès techniques des équipiers Omanais qui ont été deux fois en majorité à bord cette année. Mais la technique ne fait pas tout. Si l’objectif de podium a été atteint, c’est aussi parce que l’équipage était particulièrement soudé et prenait du plaisir à naviguer ensemble.

L’équipage amateur de Normandy - Acerel peut également être fier de sa performance ce soir, à Nice. Vainqueurs au classement amateur, les Normands terminent à la 5ème place au général devant le jeune équipage professionnel de Ville de Genève - Carrefour Addictions. Si les Suisses, après des débuts prometteurs, ont manqué de réussite en Méditerranée, les Normands ont fait quant à eux des étincelles sur la deuxième partie de la course. Baptiste Choquenet a fait efficacement le lien entre l’équipage qui a couru en Manche et les nouvelles recrues arrivées à Roses, en Espagne. Non seulement la nouvelle équipe maintient sa première place au classement amateur acquise en Manche mais elle parvient même à monter d’une place au général. Visiblement, la mayonnaise a bien pris entre le match racer Cédric Château, le figariste Alexis Loison et les autres jeunes équipiers en formation. 


Si l’équipage de Nantes-Saint Nazaire a mis les bouchées doubles en Méditerranée avec de très belles percées en tête de la flotte, le coup de collier n’était pas suffisant pour revenir au contact de Normandy-Acerel. Les Nantais terminent 7èmes au général et 2èmes au classement amateur devant Toulon Provence Méditerranée - COYCH. Les Sudistes, qui commençaient à prendre leurs marques en Manche, ont totalement perdu pied en arrivant en Méditerranée. Le renouvellement d’une grande partie de l’équipage a été trop dur à gérer. Le M34 Be. Brussels - Bienne Voile, qui termine 9ème, a lui aussi vu une partie de son équipage se renouveler dans le Sud. Très souvent abonnés à la dernière place, les équipiers belges et suisses ne garderont que des bons souvenirs de ce Tour de France à la Voile. Ils ont gagné en expérience et espèrent pouvoir de nouveau naviguer ensemble. Ils méritent aussi sûrement la palme de la bonne humeur à bord et de la persévérance.



Fuente: www.tourvoile.fr

Propiedad intelectual
Los textos, los comentarios, las obras, las ilustraciones y las imágenes que se reproducen en el sitio www.lamarsalada.info están sujetos a derechos de autor y de la propiedad intelectual aplicables en todo el mundo. Cualquier utilización será constitutiva de violación de la Propiedad Intelectual y será sancionada en debida forma, salvo que medie autorización previa de www.lamarsalada.info
Queda terminantemente prohibido cualquier reproducción, redistribución o redifusión, total o parcial, de lo publicado en www.lamarsalada.info
Si están autorizados los enlaces desde otros sitios WEB y/o Redes Sociales siempre que no se haga con ánimo de lucro.
©Luis Fernandez